L’équipe du APPIA GROUP vous souhaite de bonnes fêtes!

Situation et tendances de la chaîne d’approvisionnement en 2023

La chaîne d’approvisionnement est la pierre angulaire de la logistique. C’est donc également là que les facteurs externes, tels que les changements de comportement des consommateurs, les hausses des prix du transport ou de l’énergie, ou encore les changements législatifs en matière d’environnement, pour ne citer que quelques exemples, ont le plus d’impact. C’est aussi là que les erreurs internes ou les inefficacités sont les plus perceptibles.

En conséquence, la chaîne d’approvisionnement a subi de profonds changements ces derniers temps et est devenue beaucoup plus complexe, principalement en raison de l’essor du commerce électronique et de la mondialisation. Les entreprises doivent désormais gérer un nombre considérable de références, provenant souvent de différents fournisseurs internationaux, dans des délais beaucoup plus courts, les consommateurs s’étant habitués à recevoir leurs commandes en quelques jours, plutôt qu’en plusieurs semaines ou mois.

Il convient de noter que la chaîne d’approvisionnement et la logistique sont différentes : la chaîne d’approvisionnement fait référence à l’ensemble du processus, tandis que la logistique ne concerne que les phases de stockage, de transport et de distribution, soit lors de la livraison initiale, soit lors du retour, ce que l’on appelle la logistique inverse.

En quoi consiste la chaîne d’approvisionnement ?

Comme son nom l’indique, il s’agit de la chaîne établie entre différentes entreprises ou opérateurs pour fournir une commande à un client final. Elle va de la demande initiale jusqu’à la livraison au client et à la facturation, en passant par les éventuels retours et remboursements. Par conséquent, l’une des clés du bon fonctionnement de la chaîne d’approvisionnement est la coordination de toutes les parties concernées, telles que la fabrication, la distribution, l’entreposage, le point de vente (en ligne ou physique) et le transport. À ce stade, il est aujourd’hui essentiel de disposer d’un WMS ou d’un système de gestion logistique qui s’intègre aux systèmes des autres parties concernées afin que le flux d’informations reflète avec précision l’état d’avancement de la commande.

La chaîne d’approvisionnement est également appelée chaîne de valeur, car la valeur des produits augmente au fur et à mesure qu’ils passent par les maillons de la chaîne.

Il existe différents types de chaînes d’approvisionnement, même si certaines, comme la chaîne traditionnelle, où chaque membre travaillait de manière autonome, sont tombées en désuétude pour des raisons évidentes. Compte tenu de la complexité croissante de la chaîne d’approvisionnement actuelle, une chaîne traditionnelle ne serait pas viable si elle ne se faisait pas à une petite échelle et locale.

Une chaîne d’approvisionnement intégrée, dans laquelle toutes les parties concernées coordonnent et partagent des informations afin d’exécuter le processus d’approvisionnement aussi efficacement et sans erreur que possible, est aujourd’hui la norme.

Tendances de la chaîne d’approvisionnement pour 2023

La chaîne d’approvisionnement est un écosystème qui est devenu très complexe et qui, en même temps, a été affecté ces derniers temps par des facteurs externes qui l’ont soumise à une forte pression, tant en termes de coûts qu’en termes de capacité à répondre efficacement à la demande.

Du côté positif, selon les indicateurs de la Banque fédérale de réserve de New York, la chaîne d’approvisionnement continue de se détendre. L’allongement des délais de livraison sur les marchés sud-coréen et chinois et les retards en Europe et en Asie restent des facteurs de tension au niveau mondial, mais il semble que dès 2023, la chaîne d’approvisionnement tendra à se normaliser.

Toutefois, certains facteurs peuvent encore modifier ce scénario optimiste. Tout d’abord, les perspectives économiques pour 2023 sont encore imprécises. De nombreux pays ne se sont pas encore remis de la pandémie, tandis que d’autres facteurs politiques et sociaux sont entrés en jeu et pourraient aggraver le ralentissement économique actuel. Le durcissement de certaines réglementations en matière d’importation et d’exportation et l’intensification de la concurrence sont d’autres éléments à prendre en considération.

Mais les entreprises veulent être préparées. Selon une récente étude de Capgemini, en raison des expériences récentes en matière de chaîne d’approvisionnement, la priorité des entreprises sera d’investir dans la technologie et la diversification. En effet, 89 % des entreprises considèrent les perturbations de la chaîne d’approvisionnement comme le risque numéro un pour la croissance, devant la hausse des prix des matières premières et la crise de l’énergie qui touche particulièrement l’Europe et se poursuivra tout au long de l’année 2023.

Ces investissements prendront principalement la forme de:

  • Onshoring ou near-shoring, c’est-à-dire avoir des usines de production plus proches, régionaliser les bases de fournisseurs et réduire la dépendance à l’égard d’une seule zone géographique.
  • Investissements dans les technologies qui permettent de réduire les coûts et de prendre des décisions plus rapidement : cloud, big data, business intelligence, etc. ainsi que dans la cybersécurité.
  • L’investissement dans le travail à distance et/ou hybride, en particulier comme mesure de rétention des talents.

Les investissements dans la durabilité augmenteront également, mais en partie parce qu’ils ont été arrêtés ou considérablement réduits en 2022, et parce que les réglementations environnementales ont été renforcées, en particulier en Europe. Toutefois, ils ne sont pas aussi prioritaires que les investissements mentionnés ci-dessus.

En tout cas, 2023 sera une année clé pour la chaîne d’approvisionnement, car il y a beaucoup d’incertitudes et d’attentes quant à l’évolution du contexte économique, politique et social, ce qui influencera sûrement la consolidation de ces investissements ou la révision des priorités.

Articles Similaires

Dernières entrées

El sistema Poka Yoke, creado por Shigeo Shingo, busca evitar errores en procesos productivos. Se basa en diseñar procesos y productos que minimicen equivocaciones, y

APPIA GROUP by VGG presenta el 10 de abril de 2024 en sus oficinas de Barcelona, la nueva versión de APPIA.edia. Una innovadora plataforma online